facebook watch

Facebook a annoncé la semaine dernière qu’il lançait sa propre plate-forme de distribution de vidéos. “Watch”, c’est son nom, est pour le moment en bêta test auprès de quelques utilisateurs américains.

Ce n’était qu’une question de temps avant que Facebook ne vienne réclamer sa part du gâteau de la vidéo en ligne. Annoncée mercredi dernier, Facebook Watch se présente comme une plate-forme de diffusion de vidéos semblable à YouTube. 

Watch devient un nouvel onglet dans l’interface du réseau social, et permettra aux utilisateurs de découvrir du contenu selon plusieurs critères. En effet, contrairement à YouTube et son puissant moteur de recherche, Facebook a opté pour une sélection thématique qui rappelle les “réactions” (le fait de liker un post avec un coeur ou un smiley triste par exemple). Vous pourrez notamment trier les vidéos selon les catégories “Ce dont on parle actuellement” ou “les vidéos qui font rire”.

Objectif : monétiser davantage

L’objectif est double pour l’entreprise de Mark Zuckerberg. D’une part, accroître l’influence de Facebook en ligne en proposant des contenus originaux (les vidéos seront produites à moitié par des amateurs, l’autre moitié par des professionnels), d’autre part pouvoir intégrer davantage de publicité sur ses espaces.

Comme l’on sait que la publicité vidéo est le format qui croît le plus rapidement en ligne, Facebook est bien inspiré de s’y mettre. En effet, Watch permettra de monétiser ses vidéos en incluant dans chacune d’elle un midroll.

Concernant le partage des revenus, il est plutôt élevé. Facebook compte récupérer 45% du montant généré par la publicité sur chaque vidéo. 

Actuellement sur le banc d’essai outre-Atlantique, il y a fort à parier que le portail vidéo connaître un grand succès, et qu’il finira par arriver dans nos contrées. Commencez dès à présent à réfléchir à une stratégie de diversification de votre chaîne YouTube sur d’autres plates-formes.