Frequently Asked Questions - Toutes les FAQs

FAQs - Toutes les FAQs

Une fois que votre contrat avec Wizdeo est signé et votre chaîne rattachée à notre réseau, le service commercial vous assigne un Channel Manager (CM). Votre CM est là pour répondre à vos questions, dans un délai d’1 jour à 2 semaines en fonction des urgences, sur la gestion de votre chaîne et sur les détails de votre partenariat avec Wizdeo.

Vous n’êtes alors plus en contact avec le service commercial mais vous devez vous adresser uniquement à votre CM, sauf indication contraire.

Votre CM vous envoie des conseils personnalisés ou une analyse poussée de votre chaîne et de son potentiel (en fonction de l’offre que vous avez signée) afin de développer votre audience, votre notoriété et vos revenus. Vous êtes en contact par mail ou éventuellement par Skype.

Si votre chaîne s’y prête et en fonction de l’offre signée, votre CM pourra également vous proposer des partenariats avec des annonceurs ou d’autres YouTubers. 

Mots clés: CM, contrat, partenariat

Si vous êtes en partenariat avec un autre réseau, il vous faudra attendre la fin de votre contrat avec celui-ci avant de vous engager chez Wizdeo. Vous devrez faire savoir à votre réseau que vous souhaitez rompre votre contrat 90 jours avant la date anniversaire dudit contrat.

Notre service commercial peut vous renseigner à ce sujet.

Vous ne souhaitez plus bénéficier de notre expertise et de nos liens privilégiés avec les annonceurs et autres sites de promotion de vos contenus vidéos ?

Bien que nous regrettons votre décision vous pouvez rompre votre contrat avec Wizdeo en nous notifiant 90 jours avant la fin dudit contrat.

Votre Channel Manager est votre interlocuteur privilégié chez Wizdeo. Il est là pour répondre à vos questions sur la gestion de votre chaîne et sur les détails de votre partenariat avec Wizdeo.La relation avec votre CM vient en complément actif des informations sur le blog.

Votre CM vous fournit des conseils personnalisés sur votre chaîne et vous propose des actions à mener pour développer votre audience et vos revenus.

Selon le type de partenariat conclu avec Wizdeo, différentes prestations s’offrent à vous, sur lesquelles votre CM peut vous conseiller : 

La possibilité d’une opération de brand content avec un annonceur / une marque dans une de vos vidéos X

  Premium Gold
Une visibilité complète sur votre rémunération X X
Une assistance administrative X X
Une inscription à la newsletter X X
Un accès aux outils d’analyse d’audience et de promotion (Wiztracker) X X
Des conseils personnalisés sur le développement d’audience et la monétisation, en fonction de vos demandes X X
Une aide juridique afin d’éviter les sanctions et de protéger vos droits d’auteur X X
Une prestation graphisme et montage vidéo   X
Des promotions-croisées avec d’autres YouTubers   X
Un parrainage rémunéré : parrainez jusqu’à 5 chaînes par an   X
La possibilité d’une campagne de sponsoring de votre chaîne : vente de tous les espaces publicitaires sur votre chaîne   X

En signant votre contrat, vous vous engagez à tenir au courant votre Channel Manager (CM) de vos actions sur votre/vos chaîne(s) et à le consulter avant de mener des actions dont les conséquences pourraient impacter le partenariat avec Wizdeo. Il est, par exemple, nécessaire de consulter votre CM avant de sanctionner une autre chaîne ou de fermer la vôtre.

En tant que partenaire avec Wizdeo, il est attendu que vous preniez connaissance des informations diffusées sur le blog : elles sont actualisées régulièrement et prennent en compte les modifications les plus récentes de YouTube.

Concernant le contenu que vous postez sur YouTube, au moment de choisir vos options de monétisation, qui vous sont expliquées par le service commercial au rattachement, n’activez l'option « matching » que si vous possédez 100% des droits sur le contenu de la vidéo (par exemple, vous ne possédez pas 100% des droits sur des vidéos de gaming, des vidéos de remix et des podcasts). En cas de doute, renseignez-vous auprès de votre Channel Manager.

Votre Channel Manager (CM) chez Wizdeo s’engage à vous répondre dans un délai raisonnable d’1 jour à 2 semaines en fonction des urgences, pendant les heures d’ouverture de nos bureaux (de 10h à 19h, du lundi au vendredi).

En cas d’urgence (strike, vidéo reprise sans autorisation…), merci d’adresser un e-mail détaillant votre problème à votre CM, en faisant figurer la mention “URGENT” dans le sujet de l’e-mail, ainsi que le lien URL de la vidéo concernée dans le corps du mail. 

Le statut d’auto-entrepreneur est cumulable avec d’autres statuts.

Ainsi, si vous êtes étudiant et dès vos 18 ans, vous pouvez devenir auto-entrepreneur, tout en conservant votre statut d’étudiant pour votre activité de post-production - vidéos YouTube (activité libérale).
Ce statut est également accessible aux mineurs de plus de 16 ans mais il s'agit alors d'un cas spécifique de régime dérogatoire et l'accord du ou des tuteurs légaux (des deux parents s'il s'agit des parents) est strictement obligatoire.

Les conséquences en termes de fiscalité :

  • Vous devrez déclarer vos revenus et payer les impôts correspondants.
  • Vous pouvez choisir d’être rattaché ou pas au foyer fiscal de vos parents. Il faut effectuer une simulation sur vos revenus estimés pour déterminer ce qui sera le plus favorable pour vous.
  • Si votre revenu fiscal dépasse un certain seuil, vous ne pourrez pas effectuer le prélèvement fiscal libératoire (pourcentage de votre chiffre d’affaires payé au trimestre, plus intéressant dans certains cas).

Les conséquences en termes d’aides :

  • Les APL sont calculées sur la base des revenus perçus il y a 2 ans. La CAF ne prendra donc en compte ces revenus que 2 ans après la création de votre auto-entreprise.
  • Les bourses d’études sont attribuées sur la base des revenus de vos parents pendant les 2 ans précédant la demande de bourse. Si vous êtes rattaché au régime fiscal de vos parents, vos revenus pourront remettre en cause l’attribution d’une bourse 2 ans après le début de votre activité en tant qu’auto-entrepreneur. Attention, votre bourse vous est versée sous réserve d’assiduité en cours et aux examens.

Les conséquences en termes de protection sociale :

  • Vous pouvez continuer à bénéficier de votre sécurité sociale étudiante ou de la couverture maladie de vos parents (jusqu’à un âge déterminé par la mutuelle). Cependant, vous devez aussi verser des cotisations sociales en tant qu’auto-entrepreneur. Celles-ci sont calculées à partir du chiffre d’affaires réalisé en tant qu’auto-entrepreneur.

Ces informations proviennent du site assistant-juridique.fr.

En vous déclarant auto-entrepreneur alors que vous touchez le chômage, vous avez le choix entre deux options :

  • Continuer à recevoir les indemnités chômage, dans la limite de la durée de vos droits, et ce pendant 15 mois maximum. Attention cependant, les revenus que vous touchez grâce à votre activité d’auto-entrepreneur sur un mois ne doivent pas dépasser 70% du salaire sur lequel a été calculée votre indemnité. Un calcul de votre indemnité chômage sera effectué, compte tenu des revenus générés par votre activité d’auto-entrepreneur.
  • Demander à recevoir l’ARCE (Aide à la reprise ou à la création d'entreprise) : il s’agit en fait de 45% du reste de vos indemnités chômage, versé en deux fois (au début de votre activité puis 6 mois plus tard). Cependant, pour en bénéficier, vous devez avoir obtenu l'Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d'entreprises (ACCRE), qui vous permet, elle, d’être exonéré des charges sociales pendant un an.

NB : si vous gagnez sur 1 mois sensiblement plus grâce à votre activité d'auto-entrepreneur que ce que vous touchiez grâce à votre activité professionnelle précédente, sur laquelle sont calculées vos indemnités chômage, une pondération sera effectuée. 
Exemple pour 1 mois : pour un chômage de 3000€ et une activité d'auto-entreprise générant 1500€, vos indemnités chômage seront alors recalculées à 1500€ sur le mois. Les indemnités chômage complètent les revenus gagnés via l'auto-entreprise pour que la somme des deux égale le salaire précédent (1500€ de chômage + 1500€ d'auto-entreprise = 3000€). 
 

Lisez notre blog pour connaître la procédure de déclaration en tant qu’auto-entrepreneur.

Le site de Pôle emploi vous explique quelles aides financières vous pouvez toucher à la création d’une entreprise lorsque vous êtes chômeur.

Le site de l’APCE vous explique comment demander l’ACCRE. 

Il est nécessaire de déclarer votre statut d’auto-entrepreneur et vos revenus sur YouTube.

En France, tous les revenus sont sujets à déclaration, et le fait de fausser ou de ne pas déclarer de chiffre d’affaires pour une activité implique des risques liés aux contrôles fiscaux et sociaux : amendes et pénalités en cas de contrôle de l’URSSAF (amende forfaitaire pouvant aller jusqu’à 37 670€ - en 2017 - pour une année non déclarée pour une activité de post-production - vidéo YouTube), et du fisc (contrôle fiscal).

Ces contrôles peuvent porter sur le chiffre d’affaires des 3 dernières années (généralement) + l’année en cours. Ces amendes et pénalités s’additionnent, bien sûr, aux cotisations et impôts dus par rapport au chiffre d’affaires de votre chaîne.

Sur notre blog, nous vous expliquons comment effectuer votre déclaration d’auto-entrepreneur.

Oui. Il n’y a aucun frais à la création de votre statut d’auto-entrepreneur, en dehors de votre déclaration trimestrielle de revenus.

Si, à la suite de votre déclaration en tant qu’auto-entrepreneur, vous recevez une offre de services payants de la part d’entreprises de référencement ou de mutuelles, sachez que ces services ne sont en rien obligatoires. Si une entreprise vous demande de régler une somme dans un délai court, sous prétexte de vous maintenir en règle, ne donnez pas suite.

Lisez notre blog pour en savoir plus sur les services payants et inutiles proposés aux auto-entrepreneurs

Sachez cependant que la Cotisation foncière des entreprises (CFE) est à payer tous les ans, ce qui n'a pas toujours été le cas. Il est important de bien déclarer correctement vos revenus liés à l'activité d'auto-entrepreneur car la CFE dépend de la déclaration que vous avez faite. Si vous ne déclarez pas correctement vos revenus, le montant de la  CFE peut vous être majoré alors que la somme initiale est d'une quarantaine d'euros environ.